Destination Washington

64001dee367eee13e8c300d8b5b8db31_large

Un petit peu moins de deux mois et c’est déjà le départ.. Aussi bizarre que cela puisse paraître, je m’en rends toujours pas compte ! Le 25 août, je m’envolerai vers les Etats-Unis, et plus précisément Washington, pour une année scolaire, jusqu’en mai de l’année prochaine. C’est donc à mon tour de vous présenter ma destination, mais surtout les raisons de mon départ au plus proche de Mister Obama.

Georgetown_University_-27Les Etats-Unis m’ont toujours attirés. C’était un rêve pour moi (et c’est toujours) que de découvrir ces grandes villes, cette diversité de paysages, l’immensité de ce pays de la taille d’un continent, au moins 17 fois grand comme la France (merci Wikipédia pour tes précieuses informations). Partir aux Etats-Unis semblait donc couler de source pour moi : flâner devant la Maison Blanche, admirer la ville de New-York du sommet de l’Empire State Building, manger des bagels en buvant un frappucino, aller voir un match de baseball dans un stade plein à craquer, vivre sur un campus américain comme dans les films…

Mais pourquoi Washington alors ? Tout d’abord, pour rejoindre mon plus vieil ami, le président Obama et pouvoir profiter des brunch à la Maison Blanche avec lui et Michelle. Plus sérieusement, Washington abrite l’université de Georgetown, une université réputée aux Etats-Unis, qui a quand même formé quelques pointures de la politique, telles que Bill Clinton (dont je vais tenter de suivre les traces).

Mais puisque la 3ème année, ce n’est PAS que du travail et des cours, je vais surtout (voir essentiellement) en profiter pour voyager, voyager et voyager. Rien que d’y penser, j’ai déjà envie d’y être : découvrir Washington en premier lieu (le Capitole, la Maison Blanche, mais aussi son zoo, très réputé), puis Philadelphie, Boston, les chutes du Niagara et SURTOUT New-York. C’est LA ville que j’ai vraiment envie de visiter, une ville dont j’ai tellement entendu parler, à travers les films, les séries, j’ai l’impression qu’il se dégage de cette ville une atmosphère particulière, unique, que j’ai vraiment envie de découvrir.

Washington Monument
Washington Monument

En allant à Washington, je vais donc en profiter pour améliorer mon anglais, et surtout mon accent (qui est loin d’être parfait, les personnes m’ayant entendu parler anglais peuvent témoigner) en suivant des cours divers et variés : du management, de l’économie, mais également des cours de sociologie sur Jay-Z et Beyoncé. J’ai aussi hâte de partir pour découvrir la culture américaine, de laquelle j’ai entendu de mauvais mais surtout de bons côtés : malgré une culture de la bouffe (ce n’est pas un mythe apparement) et des armes assez présentes, les gens sont, à ce que j’ai entendu, plus ouverts que chez nous, souriants et très accueillants.

Je vais suivre Marine et Clara, et donc faire dans l’originalité, en présentant ma petite check-list des objectifs à accomplir pendant mon périple au pays de l’Oncle Sam :

  • améliorer mon anglais et mon accent (c’est une nécessité même). Je sais parler anglais, mais à défaut d’avoir pu réellement le pratiquer, et de l’avoir surtout peaufiné en regardant des séries en VOST ces deux dernières années, j’aimerais vraiment pouvoir revenir en pro de la langue de Shakespeare.
  • tester tous les burgers imaginables (si possible sans prendre 25 kilos).
  • voyager dans tout le Nord-Est des Etats-Unis et faire un road trip dans l’Ouest en mai, pour découvrir la West Coast en allant de Los Angeles à San Francisco sous le soleil et les palmiers.
  • être une hôte parfaite pour accueillir Clara et Véréna à New-York pour Nouvel An : fêter la nouvelle année 2016 à Times Square, quoi de mieux ?
  • m’engager dans des associations étudiantes : le choix est immense à l’université de Georgetown, j’aimerais donc en profiter pour pouvoir m’engager dans quelque chose qui me tient à coeur, tout en rencontrant de nouvelles personnes.

Dernière formalité : rentrer des affaires pour près d’un an, dans une petite valise de 23 kilos. C’est LE défi pour moi, qui en plus aime la mode, avoir la choix pour m’habiller, enfin bref le calvaire pour une fille. Mais j’ai encore un peu le temps pour me préparer psychologiquement à cette épreuve, et comme dirais Obama : YES WE CAN.

washington_4 Zoé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s