Marché et açai

Trois semaines que je suis là et je commence presque à me sentir carioca. Mon portugais s’améliore deimage7 jours en jours et j’arrive à avoir des conversations avec Angela et les vendeurs dans les magasins. Victoire ! Honnêtement, j’avais hésité à prendre le cours intensif de portugais avant de venir mais je suis vraiment heureuse d’être venue en avance pour ça. Certes, apprendre une nouvelle langue (portugais) dans une langue étrangère (anglais) c’est super fatiguant mais les cours sont vraiment top. Les profs sont très motivés et on apprend des trucs utiles (ça change de la France). La semaine dernière, on est allé manger de l‘açai en ville avec la classe pour découvrir cette (délicieuse) spécialité brésilienne : c’est des baies givrées qui proviennent d’Amazonie. Et cette semaine, on est allé dans un marché tout près de la PUC pour apprendre les noms des fruits et légumes. C’était juste une idée brillante. En plus, les vendeurs se sont vraiment prêtés au jeu donc ils nous disaient le nom des fruits et légumes et en prime il nous faisait goûter à tout. Et il y a pas dire, leurs ananas, c’est une tuerie ! J’adore la façon dont on nous apprend le portugais. C’est stimulant, on apprend des choses qu’on peut mettre directement en application donc on retient. Vraiment, c’est top ! C’est ma prof qui a pris le selfie là, ça vous donne une idée de l’ambiance qui règne dans la classe. 🙂

image4-1

Capture d’écran 2015-07-24 à 22.07.25IMG_4773

IMG_4774

IMG_4776

Aujourd’hui, j’ai également choisi mes cours. Mon emploi du temps peut encore évolué mais pour l’instant, j’ai réussi à me libérer le lundi et le mercredi et avec seulement 2h de cours le vendredi. Ca c’est vraiment cool !  Et j’ai réussi à prendre un cours en anglais donc tous mes cours ne seront pas en portugais au final, youyou ! (seulement les 3/4 ahah). Je suis également activement à la recherche d’un stage pour combler ce temps libre. Au début, je voulais aller dans une ONG qui travaille dans les favélas mais je pense qu’il serait préférable que je connaisse mieux la ville et surtout la langue avant de faire ça. Je pense que je vais rendre une petite visite au Consulat la semaine prochaine. Donc on verra bien où je vais atterrir.

Sinon, cette semaine a été plus calme que la précédente. J’ai surtout du m’occuper de formalités administratives mais maintenant c’est bon : je suis officiellement enregistrée à la police fédérale brésilienne. J’ai également eu ma première note de portugais : 30/30 (je suis fière ahaha). Et j’ai fait mon premier exposé en portugais aussi et ça s’est super bien passé.

Je voudrais aussi faire remarquer que j’ai en partie compris pourquoi nous les français nous sommes si mauvais en anglais, comparé aux pays scandinaves surtout. Chez eux, les films ou séries ne sont jamais doublés et certains médias sont en anglais. Enfaite, en France, avec les pays hispanophones, on fait partie des seuls pays à ne pas garder la version originale des films. Je pense que ça fait une énorme différence car du coup, ils ont très très souvent l’habitude d’entendre de l’anglaiset il y a pas à dire, ça aide pour la prononciation. Et puis, dans quasiment tous les écoles du supérieur, les cours sont enseignés en anglais donc je pense que tous les étudiants post-bac parlent couramment anglais là- bas (ce qui est vraiment loin d’être notre cas). De plus, le français est une langue particulière dans la mesure où nous insistons à l’oral sur la dernière syllabe. Donc quand on veut s’exprimer dans une autre langue, on garde ce réflexe alors que le plus souvent, en anglais ou en espagnol par exemple, la syllabe accentuée est toujours différente (je comprends enfin l’intérêt des accents toniques en espagnol maintenant !). Ce n’est pas pour nous trouver des excuses mais on est vraiment pas aidé : même si on prononce bien un mot, notre intention va nous trahir!

Et vu que cette semaine est plutôt calme, je me suis dit qu’il était temps de faire un petit aparté plus culturel. Je vais vous parler du CPF, que j’ai obtenu cette semaine également. CPF, ça veut dire Cadastro de Pessoas FísicasC’est une sorte de numéro social personnel qui est essentiel pour tout un tas de démarches administratives (ou pas administratives d’ailleurs). C’est à dire que si tu ne l’as pas (ce qui est le cas de tous les étrangers qui entrent sur le territoire brésilien), tu ne peux pas ouvrir un compte bancaire, tu ne peux pas acheter des biens (comme un téléphone portable), tu ne peux pas non plus avoir un numéro brésilien, tu ne peux pas acheter des billets d’avion ou des tickets de foot en ligne non plus. Mais le plus fort, c’est que tu ne peux même avoir une carte de réduction dans les supermarchés. Quand je suis arrivée, je n’avais aucune idée que ce numéro existait alors quand à chacune de mes démarches, je me retrouvais bloquée car je n’avais pas ce CPF, j’étais vraiment frustrée. Et quand j’en parlais à mes amis brésiliens, ils trouvaient ça bizarre qu’en France on puisse acheter des choses sans fournir de numéros de ce genre. C’est dans les petites choses comme ça qu’on remarque toutes les différences culturelles qui peuvent exister. Mais du coup, après moult démarches administratives, j’ai mon CPF et je me sens déjà un peu plus brésilienne. 🙂

Sinon, j’ai appris cette semaine que l’avortement n’était pas légal ici. J’aurais du m’y attendre vu que le Brésil est un pays extrêmement catholique mais franchement, pour un pays qui se trouve dans le top 10 du classement PIB, je trouve ça un peu moins. J’ai l’impression que ce n’est que très récemment que les femmes ont commencé à acquérir des droits au Brésil. Le divorce par exemple devient beaucoup plus accepté (ce qui n’étais pas le cas il y a encore 20 ans). Et après, il y a pas mal de trucs marrants qui donnent un peu l’illusion que le Brésil est protecteur envers les femmes (je dis bien l’illusion) : dans le métro, il y a un wagon rose réservé aux femmes (en théorie, car en pratique, il y a très souvent des hommes dedans). Et puis, alors que les hommes doivent cotiser 35 ans pour être en retraite, les femmes ne doivent cotiser que 30 ans (et les professeurs 25 ans il me semble). Je n’arrive pas trop à me positionner là dessus, pour savoir si c’est vraiment une bonne chose ou pas donc j’ai pris un cours de sociologie du genre au Brésil.

Et aujourd’hui, notre professeur de portugais nous a longuement parlé de la corruption ici au Brésil. Bien sûr, je savais que les grosses entreprises et les hommes politiques baignaient là dedans (comme dans tous les pays je pense) mais au Brésil ça prend vraiment une dimension supérieure. Déjà, la corruption semble largement acceptée. Quand ma prof en parle, elle prend vraiment un ton fataliste. Par exemple, elle nous parlait de la Coupe du Monde de 2014 et elle nous expliquait que tout le monde est persuadé ici au Brésil que la blessure de Neymar était fausse et qu’on l’aurait payé pour simuler sa blessure. Au début, je croyais à une énième théorie du complot mais là ça a l’air crédible. Donc on a demandé à ma prof si elle pensait qu’un jour on saurait vraiment ce qu’il s’est vraiment passé et elle nous a répondu que si un jour quelqu’un venait à en parler, surtout à la télévision, il y aurait des morts. Au début on pensait que c’était une façon de parler mais non elle nous a affirmé que ça arrive tout le temps : celui qui ose dénoncer ouvertement cette corruption omniprésente met très gravement sa vie en danger. De même, il y a un corps de police qui est connu pour être très largement corrompu et ça a l’air accepté. Dans les favelas, on nous dit de ne faire confiance à personne, même pas à la police… De même, j’ai un cours qui va traiter de ça donc je suis vraiment curieuse de voir comment ils vont l’aborder (car forcément, ils ne pourront pas affronter le problème frontalement).

Plus je m’intéresse à ce pays et plus je lis la presse, plus je me rends compte que le Brésil est beaucoup plus complexe qu’il n’y parait. Très très très différent de ce que je peux connaître de l’Europe ou même des Etats-Unis.

Et aussi, j’ai trouvé ça dans un petit supermarché ! #feellikehome IMG_4752

Publicités

2 réflexions sur “Marché et açai

  1. Tout doit être super intéressant a vivre
    Mais tout aussi plaisant à lire et découvrir
    Merci pour toutes ces bonnes nouvelles et toutes ces informations
    Tu me donnes franchement envie de vivre la même chose…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s