Sport & Rio

Dès son arrivée, je n’ai pas laissé à Matthieu le temps de IMG_5924souffler car une compétition de beach volleyball nous attendait à Copacabana (ça fait partie des événements sportifs pré-olympiques dont je vous ai parlé). Etonnement, il y avait peu de gens mais l’ambiance était très sympa (surtout parce que la moitié des équipes du tournoi étaient brésiliennes donc les cariocas présents étaient très enjoués !).


IMG_5938  IMG_5928


Plage, sport et soleil : voilà une bonne entrée en matière brésilienne !

On a tellement aimé que le lendemain soir, on y est retourné !

IMG_5972


IMG_6023IMG_6028


On est également allé voir une course de canoë de vitesse à Lagoa. C’était marrant car il y avait des bénévoles (reconnaissables à leur uniforme vert et blanc) vraiment partout (et moi ? et moi ?) mais pourtant aucun spectateur. En soi, ce genre d’événement n’est pas incroyable mais quand on pense que c’est à ce même endroit et dans les mêmes infrastructures que les JO vont se dérouler dans moins d’un an, alors là, ça rend la chose beaucoup plus forte et émouvante.


Puis, j’ai voulu lui faire découvrir mon endroit préféré de Rio : le Morro dos Dois Irmãos. IMG_5998Quand je lui ai dit qu’on allait monter au sommet d’une favéla en moto taxi, j’ai senti qu’il n’était pas très rassuré. Ca me rappelle moi la première fois que j’y suis allée. En fin de compte, il a adoré car il faut le dire : même si gravir à toute allure les rues d’une favéla c’est riche en adrénaline, c’est aussi incroyablement fun.


IMG_5979

I

J

Au début du chemin de randonnée, le chauffeur de moto taxi m’a demandée si je pouvais guider un petit gars qui voulait aussi faire la randonnée mais qui ne savait pas où elle commençait. On ne saura jamais son nom car ni moi ni Matthieu ne l’avons compris mais il était très sympathique. C’était un mexicain qui venait de finir un stage dans le sud du Brésil et qui était à Rio un dernier jour avant de repartir pour son pays. Au final, on a marché tout du long ensemble.

.


IMG_5995


IMG_5987


IMG_5982

Malheureusement, la météo n’était pas vraiment de notre côté car le mont était enveloppé d’un épais brouillard. Traverser la jungle tropicale au milieu d’une intense brume, c’est vraiment particulier. Surtout parce qu’on était en permanence au bord des falaises et qu’au lieu d’avoir une vue imprenable sur la ville ou l’océan, on voyait… du blanc. Non pas des nuages, mais juste du blanc sans aucune nuance comme si quelqu’un avait tendu un gigantesque drap à côté de la montagne. Toute cette atmosphère a rendu l’arrivée au sommet très mystique.

?

U


IMG_5985

Et on est redescendu en courant sous la pluie. Je suis un peu déçue que la vue n’ait pas été tellement dégagée et ensoleillée… C’était quand même beau mais clairement différent d’un grand jour de soleil.  Il nous faudra donc y retourner !


Mais l’expérience sportive la plus forte était sans aucun doute le match au Maracanã, encore plus parce que c’était le derby entre les deux clubs de la ville : Flamengo x Fluminense.

IMG_5967
Le précieux sésame !

IMG_6048


Quand on a pris le métro dans la zona sul (à l’autre bout de la ville par rapport au Maracanã), le ton était donné. Le métro était plein à craquer et à en juger par la tenue vestimentaire rouge et noir (soit les couleurs de Flamengo) des passagers, nous nous sommes rapidement rendus compte que tout le monde se rendait au match. Pourtant, ce n’était rien par rapport à la sortie du métro devant le stade : une marée humaine rouge et noire et des centaines de personnes scandant les chants du club. Vraiment incroyable. 


IMG_6050


IMG_2593


IMG_6055


Je n’ai pas de mots pour décrire l’ambiance dans le stade tout au long du match et la sensation que IMG_2601cela nous a fait ressentir. J’en ai déjà fait des matchs de foot (vraiment!) mais clairement, je n’ai jamais vécu un moment si fort où autant de personnes étaient en symbiose totale. J’ai déjà fait des matchs à Geoffroy Guichard où les stéphanois sont connus pour être de fervents supporters mais franchement ce n’est rien à côté des supports de Flamengo. Déjà, alors qu’en France, le cop se limite à une petite partie du stade, ici c’est la moitié voire les trois quarts du stade. Impossible de s’assoir si on veut voir la match et mieux vaut être munie d’une voix énergique car du début à la fin, personne ne s’arrête de chanter (j’ai vais essayer de mettre une vidéo de l’ambiance très prochainement !).

IMG_2604En plus de tout ça, les attaquants étaient au rendez vous puisque le Flamengo l’a emporté 3 à 1. Quand il y a un but, c’est la folie. Tout le monde crie et s’enlace. Matthieu a pu en faire l’expérience puisque ses voisins se sont jetés dans ses bras au moment du troisième de Flamengo !


L


IMG_2610


Vous l’avez compris, encore une expérience inoubliable !

Marine. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s