La vida madrileña

Trois semaines à Madrid se sont déjà écoulées alors que j’ai encore l’impression d’être arrivée il y a trois jours. Disons-le, les débuts ont été un peu difficiles. Pas de téléphone, pas de wifi à l’appart et à ma plus grande surprise, pas de carte de crédit fonctionnelle. Mais après un petit coup de stress tout est rentré dans l’ordre.

J’avais réservé mon appart depuis l’Alsace mais je ne savais pas avec qui j’allais le partager. Il est situé à Puerta del Sol, en plein centre de la ville.

12011204_10204732795575060_3948596375993191609_n
Puerta del Sol

Finalement nous sommes cinq filles pour une ambiance très internationale. Il y a Sophia qui vient du Texas aux Etats-Unis, Allyson de Sydney en Australie, Maria d’un petit village italien, Boyoung de Séoul en Corée du Sud et moi. Tout se passe pour le mieux pour le moment et même si je dois bien avouer que sur le coup j’étais un peu déçue de ne pas vivre avec des Espagnols, j’apprécie vraiment notre coloc. En plus, ça me permet de me remettre à l’anglais.

Ici, le rythme de vie est des plus doux. Les boutiques et magasins en tous genres ouvrent généralement aux alentours de 10.00 et ne ferment pas avant 21.00. On s’y fait très vite ceci dit. Tapas et cañas se trouvent à toute heure dans les bars du coin. La nourriture représente vraiment un pan de la culture espagnole et surtout cette ambiance festive autour d’un verre et de Jamón ibérico.

museo_de_jamon_puerta_del_sol

12002800_10204732796055072_2871878372895541873_n
Callao

La taille de la ville est ce qui m’a frappé en arrivant. Pour moi, partant de mon petit village de 220 habitants, c’est immense et j’adore ça puisque c’est exactement ce que je recherchais. Pouvoir se perdre dans les rues pendant des heures en trouvant toujours une autre place, un autre parc, etc. Ici chaque quartier a son identité bien marquée et je me ferais un plaisir d’expliquer cela en détail un peu plus tard.

Enfin, la siesta est encore une véritable tradition à laquelle il faut s’initier. Les Espagnols savent parfaitement la combiner avec la fiesta. D’ailleurs, à Madrid, pas question de sortir en boîte avant 3.00 du mat!

Hasta luego

    Véréna

Publicités

Destino Madrid

1

Le soleil, la chaleur, la mer, les tapas… en un mot l’Espagne. J’en rêvais et m’y voilà presque. Mais plus que l’Espagne, une ville : Madrid.

On dit de Madrid qu’elle est une femme au physique atypique dont la beauté est difficile à saisir. Moins populaire que l’extravagante Barcelone, elle a pourtant été mon premier choix. La capitale, au cœur du pays, m’attire par bien des aspects. D’abord, par son charme, mélange de traditions populaires et d’évènements décalés. Ensuite par son énergie, Madrid ne dort jamais mais vit au rythme de la fiesta. Par son histoire aussi qui s’écrivait encore sur la Plaza del Dos de Mayo. Et par l’azur de son ciel qui, paraît-il, est unique.

libros

Je pars donc étudier à l’Universidad Complutense de Madrid, plus précisément à la Facultad de Ciencias Políticas y Sociología. J’y suivrai des cours divers et variés, allant de Géographie politique à Théorie du genre, en passant par Gestion du personnel et Changements sociaux en Espagne. En tout et pour tout, j’aurai cinq matières par semestre soit une vingtaine d’heures de cours. Il me tarde de découvrir l’ambiance sur les bancs de la fac, surement très différente de la nôtre.

b
Parque del Retiro

Mais plus qu’une ville, un pays : l’Espagne. J’espère pouvoir découvrir les différents horizons espagnols durant mon séjour. Cordoue, Grenade, Séville et toute cette région a l’influence arabo-espagnole. Mais bien sûr, une année Erasmus ne se limite pas aux frontières d’un pays. J’ai déjà hâte de franchir la plus proche, portugaise, pour découvrir Lisbonne.

Enfin, plus qu’un pays, une langue. Inutile de dire que l’Alsace n’est pas le lieu de prédilection pour apprendre l’espagnol. Pourtant, avec près de quatre cents millions de locuteurs, elle m’a toujours intéressée. Il est maintenant temps de m’y mettre.

Alors hasta luego, comme on dit là-bas.

                                                                                        Véréna